Fiche complète

1967

On ne vit que deux fois

You Only Live Twice

Un film de Lewis Gilbert
Ecrit par Roald Dahl
Avec Sean Connery, Akiko Wakabayashi, Donald Pleasence...

1 h 57

EspionnageAction

Royaume-Uni Royaume-Uni

0
1
2
3
4
1
5
6
1
7
8
4
9
5
10
10
11
9
12
29
13
41
14
37
15
13
16
10
17
5
18
2
19
2
20
1
13,1 / 20170 votes

Détails

Date de sortie FR

20 Septembre 1967

Date de sortie BE

27 Octobre 1967

Date de sortie US

13 Juin 1967

Date de sortie

13 Juin 1967

Budget

9.5 M$
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Le gouvernement d'un pays asiatique veut provoquer un conflit armé entre les États-Unis et l'URSS. Afin de rester dans l'anonymat, il a confié cette mission au terrible SPECTRE. Encore une occasion pour le célèbre James Bond de montrer toutes ses possibilités dans bien des domaines.

Adapté du livre James Bond, tome 12 : On ne vit que deux fois de Ian Fleming

Adaptation d’une œuvre littéraire

Ce film fait partie de la saga

934 membres ont vu ce film

111 membres veulent voir ce film

Casting

Commentaires (4)

  • avatar Mijak
    13 / 20Le 04 Mars 2013 à 20:18Mijak

    Un que j'aime bien ; pour la première fois James Bond affronte Blofeld en personne. Mais l'environnement japonais et les clichés omniprésents sont un peu lourds parfois.

  • avatar Bon Scott
    19 / 20Le 17 Juillet 2016 à 16:38Bon Scott

    Moi ce qui m'a plut dans cette saga c'est le repaire de blofeld

  • avatar Olivier Demangeon
    12 / 20Le 18 Juin 2019 à 16:30Olivier Demangeon

    « You Only Live Twice » est un film d’action correct disposant d’une histoire un peu loufoque, d’une intrigue absconse et d’un développement exotique pour l’époque. Le rythme est parfois poussif par endroits, le récit manque de fluidité et la narration est linéaire. La photographie est somptueuse, les effets spéciaux impressionnants pour cette période, la bande originale, assurée une nouvelle fois par John Barry, mêle astucieusement le thème de la saga avec des musiques d’origines nippones. L’édition confiée à Peter R. Hunt aurait apporté de la fluidité au métrage en raccourcissant quelque peu le film, notamment la séquence finale qui s’étire en longueur. La distribution offre de bonnes prestations dans l’ensemble, mais Donald Pleasence est légèrement sous-exploité. Un James Bond agréable, mais de loin pas mémorable…
    Lire ma critique complète ►https://wp.me/p5woqV-7y6

  • avatar MLT
    14 / 20Le 14 Novembre 2020 à 16:26MLT

    Dernier film de Sean Connery (même s'il reviendra) avant le premier changement d'acteur pour le personnage de James Bond. On ne vit que deux fois présente quelques originalités. Déjà le scénario est écrit par Roald Dahl. Ensuite la quasi-totalité de l'intrigue se déroule au même endroit, ici le Japon. La musique accompagnera d'ailleurs ce choix avec des sonorités asiatiques dans certains thèmes. M, Q et Moneyenny apparaitront mais sans que l'on voit une seule fois le MI6. Il y a encore une fois une séquence d'action très originale avec [spoiler] le combat aérien lorsque Bond pilote la "Petite Nellie" [/spoiler]. Et enfin, pour la première fois le [spoiler] visage de Blofeld [/spoiler] est révélé. La dernière demi-heure du long-métrage avec [spoiler] le base secrète de Blofeld et la bataille finale [/spoiler] est d'ailleurs mémorable. Symbole de ce succès, de nombreuses œuvres de fiction s'inspireront par la suite du [spoiler] repaire dans le volcan [/spoiler].
    Ce qui m'empêche de mettre davantage à ce film ce sont par exemple les quelques clichés un peu racistes que l'on voit. Par exemple la scène où Bond [spoiler] se déguise en japonais est très limite [/spoiler]. Le film est malheureusement témoin de son époque. C'était parfois la même chose pour le comportement très machiste de Bond lors des long-métrages précédents. Après il faut également relativiser, en 1967 c'était incroyable de montrer un pays aussi lointain que le Japon pour les spectateurs. Ce n'est donc pas mon James Bond préféré avec Sean Connery, mais rien que pour le dépaysement et les idées incroyables pour l'époque, je ne peux pas lui mettre non plus une mauvaise note.
    Détail amusant, c'est déjà le troisième film (sur cinq) qui se termine avec James [spoiler] embrassant la Bond Girl de l'épisode dans un bateau [/spoiler].

Equipe du film

Réalisateur

Scénariste

Compositeur

Sociétés de production

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à gon17 qui a créé cette fiche