Fiche complète
0
1
1
2
1
3
4
1
5
2
6
7
2
8
4
9
1
10
6
11
6
12
9
13
16
14
26
15
21
16
21
17
15
18
12
19
3
20
3
14,1 / 20150 votes

Détails

Date de sortie FR

18 Décembre 2019

Date de sortie US

18 Octobre 2019
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Le film se passe dans une ile lointaine et mystérieuse de Nouvelle Angleterre à la fin du XIXe siècle, et met en scène une "histoire hypnotique et hallucinatoire" de deux gardiens de phare.
(Source : themoviedb)

287 membres ont vu ce film

211 membres veulent voir ce film

Casting

Commentaires (8)

  • avatar Clarousse
    Le 16 Septembre 2019 à 17:24Clarousse13 / 20

    Je retiens les très bonnes 30 premières minutes du film. La longue exposition des personnages et de la situation cauchemardesque qui les emprisonne est magnifique, soutenue par de sublimes plans en noir et blanc nourris de références à des films muets bien oubliés de tous (Si quelqu'un connait, j'ai pensé à Terje Vigen (1917) du suédois Victor Sjöstrom qui montre un marin qui devient ermite dans un phare avec beaucoup de mysticité, les plans sur la mer m'avait marquée).
    On peut largement saluer, les deux acteurs qui sont métamorphosés par leurs personnages. Ils ont ce jeu halluciné et révulsé qui n'est pas sans rappeler le film expressionniste Nosferatu. On ne sait d'ailleurs pas clairement qui est vampirisé par l'autre dans ce film. Le film joue sur ce doute pendant un long moment. Le spectateur est libre de se perdre dans cette confusion. Moi cela m'a peu emballée.

  • avatar FaceDeCraie
    Le 23 Décembre 2019 à 09:25FaceDeCraie18 / 20

    J'ai personnellement été pris de bout en bout par ce film à l’esthétique léchée et la réalisation habilement maîtrisée.
    La plongée dans le cauchemar des deux gardiens est crédible, notamment grâce au jeu parfait de Robert Pattinson et Willem Dafoe. Mention spéciale à ce dernier dont la capacité à performer n'est plus à présenter mais qui parvient tout de même à nous bluffer dans ce rôle d'ancien matelot.

    Je comprends totalement qu'on puisse être hermétique à ce film mais il m'a vraiment fait vibrer. Et il est objectivement impossible de dénier que Robert Eggers rafraîchit le cinéma de genre avec ses deux premiers films. Et vu la qualité de ces derniers, je suis extrêmement pressé de voir le 3eme

  • avatar Missnanabanana
    Le 30 Décembre 2019 à 00:10Missnanabanana10 / 20

    Vraiment très déçue par ce film qui pour moi s'annonçait prometteur (surtout dans les extraits choisis).
    Il y a une bonne fondation mais le scénario ne tient pas la route ce qui provoque des distorsion et des longueurs dans le film.
    Les paysages sont très beaux, l'optique est capté mais certains effets font "brouillons" notamment dans la séquence de l'orage.
    Les prestations des acteurs s'harmonisent mais se contre-dise meme le réalisateur ne sait pas "quoi" montrer "quoi" transmettre.
    Certains passage sont tirés par les cheveux ainsi que certaines mimiques. Rien n'a du sens.
    La lumière est très bien utilisé et exploité nous faisant penser à un bon film de fritz lang mais de la à le comparer à du Kubrick (The Shining) (beaucoup de ressemblance) et le classer comme un classique il faut vraiment avoir fumé du bon shit sa mère pour oser écrire ça où bien ne rien connaitre en cinéma.

  • avatar Mogwai89
    Le 12 Janvier 2020 à 09:42Mogwai8916 / 20

    Un ovni à la beauté hypnotisante . J avais déjà aimé son premier film The Witch que je conseille aussi .

  • avatar kameleon
    Le 03 Février 2020 à 11:15kameleon16 / 20

    [...]

    Le film

    A la fin du XIXème siècle, le jeune Ephraim Winslow embarque pour travailler dans un phare de la Nouvelle Angleterre sous la supervision d’un vieux gardien. Le contrat annonce quatre semaines isolé de tout. Dès le départ, la cohabitation semble compliquée et le travail difficile. Le vieux « gouverne » sur le phare et la mer, il est le seul à avoir droit (à se donner le droit) de s’occuper de la lanterne, tandis que Winslow s’use aux tâches les plus pénibles. Pendant quatre semaines, seuls dans un phare, à la merci du vent et des courants, il peut se passer beaucoup de choses.

    Le format est inhabituel pour notre époque. Le ratio est plus petit, carré comme sur les anciennes télévisions, ce qui enferme et met à l’étroit les personnages. Le cadre met des œillères sur le champ de vision, comme le ferait un petit argentique. C’est beau et intrigant. C’est aussi un film en noir et blanc avec peu de paroles, comme dans les anciens films muets. Une telle colométrie offre un certain esthétisme, c’est comme plonger dans le temps dans un monde dont on sait qu’il est angoissant mais sans réellement savoir pourquoi. L’absence de couleur prive ou sauvegarde le moral et la perception de certaines informations et pourtant… Le pouvoir évocateur des images est amplifié par les jeux de lumière. Celle-ci semble avoir du mal à s’infiltrer dans les scènes, donnant des plans en clair obscurs comme dans les tableaux de William Turner ou Caravage. Il y a peu de dialogue entre les personnages et pas de soliloque, place aux bruitages de la mer et au son infatigable de la corne de brume. Les plans ont un pouvoir évocateur ce qui tend à perdre le spectateur, à le désorienter dans un univers excentrique et hallucinant. S’ajoute à cela l’impression de tumulte que dégagent les scènes et la solitude que ressent Winslow. Voir ce film c’est une sacrée expérience !

    Concernant le fond, en accord avec l’ambiance générale, l’expressionnisme allemand est de mise. C’est-à-dire que la réalité est légèrement modifiée pour donner plus de place aux émotions, et donnant ici une vision pessimiste du monde. Les thèmes abordés sont la peur, l’angoisse et la folie. Les personnages sont atypiques, dérangés et semblent fous. Cette notion questionne sur les raisons de la folie, et des personnes touchées par celle-ci. Il convient aussi de se demander qui sont réellement les deux gardiens et que ferions-nous à leur place.

    [...]

    suite : lescuriositesducameleon.com/2020/02/02/film-the-lighthouse/

  • avatar Mr K
    Le 17 Avril 2020 à 23:26Mr K18 / 20

    Sacrée claque! Décidément un réalisateur à suivre. :)

  • avatar Franz26
    Le 09 Juillet 2020 à 07:27Franz2613 / 20

    Ah oué, particulier quand même ! J'étais pas près xD... Un sacré trip visuel (quoique, autant le N&B donne du cachet et accentue la DA dérangeante du film, mais pas compris l'intérêt du format 4/3 pour l'image) et sensoriel, assez déroutant, et porté par deux acteurs géniaux. Malgré tout j'ai eu un peu de mal à rester dedans et l'ennui s'est pointé de temps à autre.

  • avatar Etna
    Le 03 Octobre 2020 à 11:40Etna13 / 20

    Je pense que j'aurais mieux apprécié ce film si je l'avais vu en cinéma!

Merci à Tix qui a créé cette fiche