2006

Origine

Gin-iro no kami no Agito

Un film de Keiichi Sugiyama
Ecrit par Naoko Kakimoto et Nana Shiina
Avec Vincent de Bouard, Aoi Miyazaki, Isabelle Volpé...

1 h 35

AnimationAventure

Japon Japon

0
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
1
10
3
11
1
12
10
13
10
14
14
15
10
16
9
17
4
18
3
19
5
20
3
14,5 / 2074 votes

Détails

Titre(s) alternatif(s)

Origin: Spirits of the Past

Date de sortie FR

28 Juin 2006

Date de sortie BE

28 Juin 2006

Date de sortie US

20 Février 2007 (Direct To Video)

Date de sortie

7 Janvier 2006

Sociétés de production

Fiches IMDb - The Movie DB

Synopsis

300 ans après notre ère, la Terre vit meurtrie des blessures causées par l'inconscience de l'homme. Le monde est désormais dominé par la toute puissance des esprits de la forêt qui infligent à l'humanité leur colère pour les souffrances passées.Dans ce nouveau monde, co-existent deux cités : Ragna, qui oeuvre pour le retour de la civilisation, et la Cité Neutre, qui prône l'harmonie avec la forêt.Mais le destin s'en mêle lorsque Agito réveille par hasard Toola, une jeune fille du temps passé, conservée mystérieusement dans un sanctuaire interdit. Le fragile équilibre qui régente cette Terre est à nouveau menacé par l'apparition de celle à qui le passé a confié une mission : Toola.

296 membres ont vu ce film

132 membres veulent voir ce film

Commentaires (4)

  • avatar Achranide
    Le 28 Janvier 2011 à 00:15Achranide9 / 20

    Vu il y a déjà un moment, il me paraît surnoté. Ca aurait pu être un film d'animation sympa mais à part une ou deux scènes (celle avec l'arbre m'avait marqué), il ne parvient pas à se démarquer, surtout avec ce thème déjà vu. Un scénario trop manichéen :p et des personnages souvent ridicules, sans le rendre vraiment pénible à regarder, gâchent de nombreuses scènes et donc le film en général.

  • avatar Key
    Le 26 Janvier 2014 à 14:38Key13 / 20

    Pour ce type de film, je m'attends toujours à voir le mysticisme prendre le pas sur la pitrerie, avec des trames à la Miyazaki. Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas ici, et c'est le plus décevant. Décevant car l'idée de départ est très bonne et me plaisait beaucoup. Les décors et l'univers sont également magnifiques. Cependant, les mimiques des personnages et leur attitudes cassent souvent l'ambiance et on a du mal à trouver le sérieux dont on aurait besoin pour pleinement apprécier le film et être touché par celui-ci.

  • avatar tommyvercetti
    Le 15 Mars 2014 à 00:18tommyvercetti13 / 20

    J'ai bien aimé, notamment le thème et le rendu visuel ; les décors sont très beaux ; mais son développement est très moyen, le background SF ne m'a pas convaincu, et les personnages n'ont pas vraiment d'intérêt ni ne sont approfondis d'une quelconque manière.
    Et l'intervention de l'infographie est très malvenue. Ça jure avec le reste.

  • avatar Cliffhunter
    Le 28 Octobre 2016 à 15:30Cliffhunter8 / 20

    C'est en notant ce genre d'oeuvre que je réalise à quel point j'ai durci mon barème. Qu'on s'entende bien : j'ai apprécié Origine, mais ses défaut sont trop nombreux pour que je fasse l'impasse dessus.


    Ce film d'animation bénéficie d'un univers vraiment intéressant et visuellement splendide. Les graphismes, s'ils ne sortent pas véritablement de l'ordinaire, parviennent à se démarquer d'autres productions. Cependant, ce décor prometteur est finalement trop peu exploité. Le film se concentre sur une histoire traditionnelle, reprenant le thème mainte fois abordé de la lutte entre l'homme et la nature. Thème qui a déjà été traité en profondeur auparavant par d'autres films du genre (Nausicaä, Princesse Mononoké,...) et auquel Origine n'apporte aucun souffle nouveau.

    L'intrigue se cantonne à développer le combat du bien contre le mal, tous deux trop peu nuancés et entre lesquels on ne trouve, teintée de gris, en balancement, que le personnage de Toola, protagoniste néanmoins trop superficielle pour qu'on puisse l'élever au rang des figures de l'anti-héroïsme. Les antagonistes, quant à eux, sont issus de la fameuse famille des méchants qui font le mal pour le mal, de façon complètement inconsidérée et totalement dérisoire. Même si le scénario tente de doter Shunak d'une certaine psychologie, le revirement évoqué de ce dernier apparaît trop soudain pour susciter une quelconque empathie.

    Tout comme dans Nausicaä, la Forêt apparaît dans ce film comme un personnage à part entière, une entité consciente dont deux fillettes se font l'allégorie. Mais là où Naisicaä parvient à mettre en avant le caractère essentiel de la nature en apparence hostile, Origine, quoiqu'il donne à plusieurs reprise la parole à la Forêt elle-même, ne définit jamais sa place dans l'équilibre du monde, ni le rapport idéal qu'elle pourrait entretenir avec l'homme.
    [spoiler] L'intrigue se solde sans surprise par la défaite du mal. Le bien triomphe car Toola refuse de détruire du même coup la Forêt et le village, mais jamais elle ne s'interroge sur a place de cette Nature présentée comme presque despotique. [/spoiler]
    Outre les deux fillettes, d'autres figures de la Forêt, les druides, introduits au début de l'histoire, semblent être amenés à jouer un rôle par la suite. Mais l'histoire non seulement ne leur donne aucune sorte d'importance et, en plus, laisse planer le mystère le plus total sur l'origine de ces hommes aux visages feuillus...

    La musique du générique (d'introduction et de fin) colle parfaitement à l'univers. Mais là encore, on regrette que le reste de l'OST soit si pauvre, alors que d'autres scènes auraient largement mérité que l'on convoque la magnifique voix de Kokia.

    Origine, pour conclure, met en scène dans un univers très riche une intrigue trop menue, trop convenue et, de par son sujet central, est continuellement handicapé par la consistance de prédécesseurs qu'il rappelle sans les égaler, sans parvenir non plus à trouver un parti pris original par rapport à ces derniers.

Equipe du film

Réalisateur

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Aijou-kun qui a créé cette fiche