0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
9
15
22
16
11
17
5
18
3
19
20
1
15,5 / 2052 votes

Détails

Titre(s) alternatif(s)

The Night of the 12th

Date de sortie FR

13 Juillet 2022

Date de sortie BE

8 Juin 2022

1ère sortie festival

20 Mai 2022
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

À la PJ, chaque enquêteur tombe un jour ou l’autre sur un crime qu’il n’arrive pas à résoudre et qui le hante. Pour Yohan, c’est le meurtre de Clara. Les interrogatoires se succèdent, les suspects ne manquent pas, et les doutes de Yohan ne cessent de grandir. Une seule chose est certaine, le crime a eu lieu la nuit du 12. (Source : Allociné)

Adapté du livre 18.3 : Une année à la PJ de Pauline Guéna

Adaptation d’une œuvre littéraire

110 membres ont vu ce film

55 membres veulent voir ce film

Commentaires (5)

  • avatar thotho53
    13 / 20Le 22 Mai 2022 à 08:58thotho53

    Adapté d'un livre-reportage-témoignage dont Dominik Moll a extrait les deux derniers chapitres, cette Nuit du 12 qui sortira le 13 est légèrement à côté de ses pompes funèbres, décalage non-dénué de charme. Violences et rires avancent conjointement, trop systématiquement quand l'un désamorce l'autre, offrant pourtant quelques embellies. Très conscient de ses travers et de son sujet (acteur principal à côté aussi qui joue un personnage peu bavard ; métaphore grossière du personnage enfermé dans un vélodrome moqué par son collègue ; les hommes font les crimes, les hommes les arrêtent...). Ce film généreux offre des seconds rôles rafraîchissants (Bouli Lanners, la juge et la jeune policière qui arrive à la fin tandis que le poids des fantômes, ceux qui hantent par les interrogations qu'ils sèment sur le pas de la disparition, gagne en épaisseur sur la durée. Une tragédie contemporaine qui ne manque pas de bonnes idées mais qui n'a que faire de la sociologie.

  • avatar Le monstrothecaire
    15 / 20Le 24 Juillet 2022 à 10:11Le monstrothecaire

    J'ai trouvé ce polar foutrement réaliste, à tel point où quand on annonce "fiction" à la fin, j'ai juste eu envie de les scénaristes de menteurs. :p
    Mention spéciale à la photocopieuse.
    Sans ça, l'intention de ce film est plutôt trouble, car on nous le présente comme étant un polar, alors qu'en réalité, l'enquête est secondaire, il s'agit d'un film quasi-exclusivement sur le métier de flic (et cette fois-ci, c'est un peu idéalisé/stéréotypé, on n'en voit que le côté enquêteur et pas le reste, avec en premier rôle le cliché du flic qui ne parle pas beaucoup, honnête, solidaire avec ses collègues, perfectionniste et à fond dans son job)
    Quelques détails ne sont pas soignés sur le travail d'enquête, ce qui peut être un poil frustrant à ce niveau pour le spectateur qui se prête au jeu. [spoiler] Par exemple, pourquoi les autres filles présentes à la soirée n'ont pas été interrogées ? [/spoiler]

  • avatar Aurégane Lemière
    16 / 20Le 24 Juillet 2022 à 20:24Aurégane Lemière

    C'est quelque chose qui cloche entre les hommes et les femmes.

    Le film présente la reconstitution de l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme. Le réalisateur en profite pour nous dresser un aperçu très intéressant des relations hommes/femmes. Il questionne la violence des interactions hétérosexuelles, les problèmes d'une société patriarcale. Pourquoi les hommes sont partout : ce sont eux qui tuent et ce sont eux qui résolvent les enquêtes. Les femmes sont cantonnées à des rôles de victimes, des objets, des sujets secondaires et passifs.
    L'enquête piétine et ronge les policiers en charge de l'affaire. Au fur et à mesure, le personnage de Yohan se rend compte que tous les hommes qu'a fréquenté la jeune Clara auraient pu la tuer. Comment les relations hétérosexuelles peuvent elles être à ce point désastreuses ? Le film tourne autour de cette question. Qu'est-ce qui cloche entre les hommes et les femmes ? Personne n'a la réponse mais la réflexion est particulièrement pertinente.

    L'atmosphère du film est particulièrement réaliste, stressante, prenante. Dès le départ, on apprend que l'enquête est tirée de faits réels. On sait aussi qu'elle est inachevée. Malgré ça, on cherche tout le long du film à trouver la solution, on attend la réponse qui ne vient jamais. Ce genre d'histoire ça rend maboule.

  • avatar Hadelium
    17 / 20Le 26 Juillet 2022 à 09:37Hadelium

    Suivre une équipe d'enquêteurs sur une crime que l'on sait non-résolu, c'est un parti-pris audacieux. Et ça fonctionne : on est avec ces policiers, à analyser les suspects, à se demander qui ça peut être, à partager des bouts de leur quotidien entre blagues, heures supplémentaires et paperasse. Si le film m'a semblé un peu maladroit pour aborder le sujet par instant, on a tout de même un message féministe très important, et bien traité.

  • avatar steevenaci
    20 / 20Le 28 Juillet 2022 à 12:18steevenaci

    Le cinéma français comme celui ci n’est pas assez mis en avant si ce n’est pas du tout. Ouvert sur une scène plongeante, le film se veut pendant tout le monde intégrer son spectateur. Nous sommes intrigués tout le long de savoir qui a bien pu tué Clara bien que nous savons dès le début que l’affaire est non élucidée. Bastien Bouillon est pour moi une énorme révélation, et Bouli Lanners est excellent en second rôle. Le film se veut jouer sur les clichés et être plus moralisateur si le spectateur pouvait penser que Clara était une fille facile, on nous contredit tout de suite en disant que c’était une fille « pas compliquée ». Ce que j’ai aimé c’est le réalisme de la fiction, et des acteurs. Les jeunes ont leurs âges et avec ce genre de films, souvent ils aiment faire jouer des rôles plus jeunes et je tiens à le souligner. « La nuit du 12 » est un polar prenant dont personne ne sortira indemne de la salle, à découvrir uniquement sur un grand écran.

Equipe du film

Réalisateur

Compositeur

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Lady P. Crawley qui a créé cette fiche