2004

Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Un jeu vidéo édité par Konami,
développé par Konami

ActionInfiltration

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
2
15
5
16
5
17
9
18
22
19
16
20
14
18,0 / 2073 votes

Détails

Durée moyenne du jeu

55 h

Date de sortie EUR

4 Mars 2005

Date de sortie JP

16 Décembre 2004

Date de sortie USA

17 Novembre 2004

Résumé / Contenu du jeu

Metal Gear Solid 3: Snake Eater (communément abrégé en MGS3) est un jeu vidéo d'action-infiltration réalisé par Hideo Kojima, développé et édité par Konami en 2004 sur PlayStation 2. Il a été réédité en 2006 sur PlayStation 2 avec un nouveau sous-titre : Subsistence.

Le jeu, préquelle de la série Metal Gear est suivi de deux suites directes intitulées Metal Gear Solid: Portable Ops et Metal Gear Solid: Peace Walker.

Synopsis

L'histoire se déroule en 1964, durant la guerre froide. Le joueur incarne Naked Snake, un soldat d'élite de l'unité Fox. Sa mission est de libérer Sokolov, un ingénieur soviétique de génie. Il sera conseillé dans sa quête par Major Zero, ancien membre du SAS, Para-Medic l'experte en soins et nutrition et enfin SIGINT, expert en armement. L'ancien maître de Snake, The Boss est passée du côté ennemi et a reconstitué son ancienne unité, l'Unité Cobra regroupant des soldats aux pouvoirs surnaturels. Snake doit donc aller libérer Sokolov, emprisonné dans une base de Volgin. Il doit être aidé dans cette tâche par ADAM, un agent spécial se trouvant dans cette base.

Wikipedia

Saga(s)

Metal Gear

567891011

Metal Gear Solid

123456

Commentaires (3)

  • avatar honyme
    Le 11 Octobre 2015 à 07:40honyme18 / 20

    Tout simplement le meilleur MGS

    Version Playstation 2
  • avatar Benben
    Le 15 Mars 2017 à 09:02Benben18 / 20

    Metal Gear Solid 3 : Prequelle d'une saga mythique
    La saga Metal Gear a débuté sur console en 1982, avec un jeu au titre éponyme. Mettant en scène Solid Snake, un agent de l'unité d'élite Foxhound, le soft proposait des phases d'infiltration et d'action, étoffées par un scénario prenant. A l'époque, Metal Gear posait les bases d'une saga qui allait devenir culte. Ce n'est qu'en 1998 (après la sortie entre temps de Metal Gear Solid : Snake's Revenge en 1990, et de Metal Gear 2 : Solid Snake la même année) que la saga obtient ses lettres de noblesse grâce à Metal Gear Solid. Avec un scénario beaucoup plus complexe, Hidéo Kojima, le créateur de la série, ouvrait la voie à une saga en voie de devenir culte. Sorti en 2004, Metal Gear Solid 3 : Snake Eater, dont l'histoire se déroule en 1964 (soit 41 ans avant les évènements de Metal Gear Solid), nous met directement dans la peau du père de Solid Snake, j'ai nommé Naked Snake, le futur Big Boss.

    La Guerre Froide fait rage, la crise de la Baie de Cochons est à peine terminée et les tensions entre les USA et l'URSS sont à leur paroxysme. La Maison Blanche décide d'envoyer Naked Snake, un soldat d'élite de l'unité Fox, libérer Sokolov, un ingénieur fait prisonner par une faction rebelle du KGB. Naked Snake, parachuté incognito, doit s'infiltrer dans une base perdue au milieu de la pampa russe sans se faire repérer. Sur place, il fait la rencontre d'Ocelot, un personnage récurrent dans la saga, et tombe nez à nez avec son ancien mentor, The Boss, récemment passée du côté russe. Vaincu lors d'un duel avec The Boss, Snake est exfiltré tant bien que mal de la Russie, tandis que le Colonel Volgin, le chef du GRU, unité défectrice du gouvernement Russe, fait exploser une bombe atomique sur la base où Sokolov était retenu prisonnier. Suite à ces évènements, Kroutchev, le président de l'URSS à l'époque, pose un ultimatum aux USA : pour prouver ses bonnes intentions après avoir infiltré un agent secret sur le sol Russe, dont la mission a conduit à l'explosion d'une bombe atomique, la Maison Blanche doit se charger d'éliminer les responsables de ces actes. Naked Snake est donc renvoyé en mission en Russie, avec pour objectif principal de retrouver Sokolov, et d'éliminer The Boss.

    Un gameplay renouvellé
    Le coeur du jeu est toujours basé sur l'infiltration discrète : que ce soit dans la jungle ou dans des bases militaires, Naked Snake devra être invisible aux yeux de ses ennemis. Pour ce faire, nous avons à notre disposition tout un panel de combinaisons de camouflage, chacune s'adaptant à des environnements qui leur sont propre. En revêtant la bonne combinaison au bon endroit, on pourra passer inaperçu ou presque aux yeux des soldats ennemis. Faire diversion en lançant des serpents sur les gardes, ou en faisant tomber sur eux des nids de frelons se révèleront des techniques très efficaces. Reste aussi la bonne vieille attaque furtive par derrière, qui se soldera au choix par un simple étourdissement, un brisage de nuque, ou un égorgement en bonne et due forme. Rien de nouveau sous le Soleil, car ces éléments trouvaient leurs équivalents dans les précédents opus. Mais s'ajoute à tout ceci une nouvelle variable : la gestion de la survie en milieu hostile, et la gestion de la santé de Snake.

    La jungle est un terrain propice pour les rencontres fortuites, comme les serpents qui se coulent dans les hautes herbes et qui n'hésitent pas à mordre pour se défendre, ou comme les alligators qui n'aiment pas qu'on leur marche dessus. Les blessures infligées par les animaux ou les soldats ennemis infligeront différents types de dégâts, dont certains ne pourront être soignés qu'en les guérissant de manière appropriée. Par exemple, si Snake se brise une jambe en tombant de haut, il faudra lui poser une atelle et des pansements pour qu'il puisse continuer à courir et que sa jauge de vitalité ne baisse pas trop vite. Si il est empoisonné par une morsure de serpent ou à cause d'un champignon vénéneux, il faudra lui administer un sérum ou des pilules contre les maux de ventre. Pour s'assurer que la vie de Snake se régénère de manière effective, il faudra toujours avoir à l'oeil sa jauge de vitalité, qui se videra au fur et à mesure qu'il courra, et que son ventre se videra. Un régime sévère à base de serpents, de fruits tombés des arbres, ou de rations, permettra de garder la santé du héros dans des conditions acceptable.

    Une symbolique forte
    Comme tout bon épisode de Metal Gear Solid qui se respecte, ce troisième opus est fort en symboles inhérents à la saga en elle même, mais aussi en symboles plus universels. Tout d'abord, le traumatisme causé par les bombes lâchées sur Hiroshima et Nagasaki étant encore fort au Japon, c'est sans surprise qu'on assiste à une critique acerbe de la politique d'armement des deux grands blocs qui s'affrontaient pendant la Guerre Froide. Si le message est moins évident que dans Metal Gear Solid, la saga ne perd pas le fil de sa philosophie avec ce volet. Résolument influencé par James Bond, Hideo Kojima nous gratifie d'un générique d'introduction tout droit sorti des films de l'Agent 007, agrémenté d'une chanson aux sonorités qui ne trompent pas. De plus, après avoir terminé le jeu une première fois, on aura droit au désormais célèbre smoking dans la liste des combinaisons que Snake peut porter.

    La Genèse est évoquée par le biais de deux personnages importants dans cet épisode : ADAM et EVA. Personnages centraux de l'histoire, dont les rôles sont à rapprocher des Adam et Eve de l'Ancien Testament. Grâce à une mise en scène et des cinématiques (plus de 216 minutes !) digne des plus grands films du genre, Metal Gear Solid 3 parvient à faire passer des émotions rarement vues dans le monde du jeu vidéo. Chacun des personnages est également porteur d'un symbole, de par leur personnalité et leurs actions. Ocelot est par exemple un personnage futé et agile, qui tire toujours son épingle du jeu et qui se révèle être étroitement lié à l'intrigue et à ses mystères. C'est donc là aussi que se trouve la force de la saga Metal Gear Solid.

    Avec cet épisode, on a aussi l'occasion d'apprendre une multitude d'informations sur les personnages importants que l'on recroisera plus tard. Un régal pour les fans qui peuvent enfin lever le voile sur des zones d'ombres de l'histoire.

    Regorgeant d'une multitude de petits détails (les grenouilles Kerotan dissimulées un peu partout dans le jeu...), Metal Gear Solid 3 a tout d'un grand jeu. Il est prenant de bout en bout, haletant, parfois difficile. Unique en son genre et visuellement toujours magnifique (le lissage HD sur PS3 et XBOX 360 est un régal), avec un scénario très très fouillé, voici un jeu qui mérite sa place au rang des oeuvres qui ne laissent personne indifférent.

    www.geekunleashed.fr/metal-gear-solid-3-snake-eater_79.html

    Version Playstation 2 15 h de jeu
  • avatar Franz26
    Le 28 Avril 2017 à 07:43Franz2618 / 20

    Si Metal Gear Solid 2 s’inscrivait dans la continuité du premier opus, Metal Gear Solid 3 : Snake Eater s’attaque aux origines de la saga afin de lever le mystère sur de nombreuses zones d’ombres. Sans pour autant oublier de rafraîchir son concept et de s’appuyer sur ses points forts. Affichant l’ambition quasi démesurée de transcender une licence déjà au sommet. Et pourtant… Présentation d’un chef d’œuvre.

    Au cœur des années 60, alors que la guerre froide et la menace permanente d’un conflit nucléaire pèsent sur le monde, le jeu débute aux commandes du célèbre « Big Boss » dont le visage vous semblera indubitablement familier. Lâché en pleine jungle hostile, la première mission consiste à secourir le scientifique à l’origine du projet Shagohod (futur Metal Gear) tout en composant avec la trahison de notre mentor. Les emmerdes commencent ! Et il ne s’agit que de partie émergée de l’iceberg, le scénario usant sans cesse de rebondissements et de révélations afin de nous éclairer sur la genèse de Snake et des Philosophes. Je me garderais donc d’en énoncer davantage et vous laisse profiter pleinement de la profondeur de l’intrigue. Intrigue toujours conduite par une abondance de cinématiques à la mise en scène explosive et une myriade de protagonistes incroyables, pour un ensemble captivant riche en émotion et pourtant non dénué d’humour.

    L’environnement de Snake Eater tranche radicalement avec celui des opus précédents, puisque les espaces urbains froids et austères s’effacent au profit d’une jungle sauvage impitoyable. Ce nouveau terrain de jeu, également composé de montagnes rocheuses et autres camps militaires de fortune, sera le théâtre de dangers divers et variés. Car si l’infiltration reste le maître mot de l’aventure et que la progression impose de feinter les soldats en présence, Metal Gear Solid 3 insiste sur un nouvel aspect : la survie en milieu en hostile. Snake dispose désormais d’une jauge d’endurance qui diminuera en fonction de l’intensité de vos actions. Pour se requinquer, pas le choix : sortir sa b*** et son couteau puis se restaurer avec ce qui tombe sous la main ! C’est ainsi que toute la faune locale (reptiles, rongeurs, batraciens, insectes, etc…), parfois peu amicale, subira votre courroux pour finir en rations à l’efficacité variable dans l’inventaire ! Que les végétariens se rassurent, fruits et champignons se ramassent également en abondance. Mais attention à ne pas manger n’importe quoi et ne pas laisser pourrir vos denrées, sous peine d’empoisonnement par exemple. Intervient alors le deuxième effet kiss-cool du concept : soigner vos différentes blessures avant que la barre de vie ne s’éteigne. Bref, un côté survie très sympathique bien qu’assez superficiel, ajoutant une dose supplémentaire d’immersion à un gameplay reprenant globalement la recette impeccable de Metal Gear Solid 2. On retrouve donc des possibilités d’infiltration multiples soutenues par un arsenal exhaustif et une gestion de l’inventaire primordiale. Votre camouflage jouera également un rôle prépondérant, et il faudra adapter ses tenues en fonction de l’environnement afin de se fondre efficacement dans le décor. Si l’on pestera encore sur certains angles de caméra inopportuns et quelques contrôles perfectibles, l'ensemble reste parfaitement calibré et propose une expérience complète assez jouissive.

    Techniquement Konami pousse la Playstation 2 dans ses retranchements et nous livre un petit bijou encore très agréable de nos jours. Outre une 3D fine et des textures irréprochables, on relèvera surtout l’impressionnante animation de la faune et la flore environnante. L’ensemble matérialisant parfaitement à l’écran cette jungle mortelle criante de réalisme ! Notez que le lissage HD sur PS3 pérennise encore ce constat de nos jours. Une crédibilité également assurée par la direction artistique, magistrale de bout en bout, et un level design maîtrisé. Ce qui m’amène indirectement à l’un des atouts majeurs du soft : son ambiance. Car si le contexte politique et scénaristique dégage déjà une tension palpable, l’immersion engendrée par les environnements sauvages et l’aspect survie ajoute un cachet supplémentaire à l’atmosphère déjà unique du titre. Mais encore une fois, ces éloges découlent d’une multitude de facteurs et il serait fâcheux d’oublier l’apport crucial de la bande son : exceptionnelle à tous les niveaux.

    Enfin, on ne peut parler d’un Metal Gear Solid sans évoquer ses boss mémorables dont beaucoup figurent désormais au panthéon des antagonistes. Ici, entre l’unité Cobra totalement barrée et les affrontements finaux dantesques, les combats marqueront encore les esprits ! D’autant que la durée de vie n’est pas en reste et s’étends sur une vingtaine d’heures de bonheur.

    En s’imposant comme l’un des meilleurs jeux de la Playstation 2, Metal Gear Solid 3 représente avant tout l’aboutissement d’une saga culte. Peut-être moins intimiste que le second opus, Snake Eater le surpasse néanmoins à bien des égards : beau, jouissif, haletant, passionnant et émouvant, les superlatifs se cumulent vite ! Kojima accouche ainsi d’un nouveau chef d’œuvre, hissant définitivement sa franchise au sommet du jeu vidéo.

    Version Playstation 2 25 h de jeu
  • Pour poster un message, il faut être inscrit sur SerieBox

205 membres ont terminé le jeu

40 membres y ont joué

  • avatar asahno
  • avatar Askolein
  • avatar baleine
  • avatar BaptFMR
  • avatar Biobazard
  • avatar Bornfornication
  • avatar Chaynatown
  • avatar corumgreg
  • avatar Darwem0
  • avatar DemiPech
  • avatar dooc
  • avatar Dyson
  • avatar Emy-Liddell
  • avatar F3arday
  • avatar franckyd
  • avatar Gangâ
  • avatar Giustinien
  • avatar Gutspuck
  • avatar Hyunkel010
  • avatar Ipestis
  • avatar Jay Cazal
  • avatar Kn0x
  • avatar leau23
  • avatar Lex-redfield
  • avatar MisterJul
  • avatar Peperony18
  • avatar plague93
  • avatar reality65
  • avatar Sic13
  • avatar Siilverz
  • avatar skyknight29
  • avatar taraske
  • avatar tenaka33
  • avatar Terence Groos
  • avatar Triick212
  • avatar tsarfire
  • avatar vaan38
  • avatar vultures
  • avatar Weedooh
  • avatar Yotehamo

6 membres y jouent actuellement

  • avatar eroshito
  • avatar jean_ragondin
  • avatar Loroth
  • avatar RomBZH
  • avatar Shibo
  • avatar Zakyos

8 membres veulent y jouer

  • avatar 21MkJ_B0T
  • avatar Ablableu
  • avatar chemax8
  • avatar EKVAM
  • avatar Lmns
  • avatar sc4rs
  • avatar Yochu
  • avatar z0rr0

Merci à Benben qui a créé cette fiche