Jeux Vidéo > Accueil

Invité

Informations sur les niveaux

Les niveaux sont liés à votre temps total.

NiveauTemps de visionnage :
Amateur0 à 3 jours
Débutant3 jours à 1 semaine
Professionnel1 semaine à 1 mois
Mini-geek1 à 2 mois
Geek puissance 22 à 3 mois
Geek puissance 33 à 4 mois
Geek puissance 44 à 5 mois
Geek puissance 55 à 6 mois
Geek puissance 66 à 7 mois
Geek puissance 77 à 8 mois
Geek puissance 88 à 9 mois
Geek puissance 99 à 10 mois
Geek puissance 1010 à 11 mois
Geek puissance 1111 mois à 1 an
Super Geek1 à 2 ans
Geek GodSupérieur à 2 ans
[ Niveau Jeux vidéo : Zero ] Infos

Temps de jeu : 0 an 0 mois 0 jour(s) 0 heure(s) 0 minute(s)

Sorties du mois

Derniers commentaires

  • Outer Wilds

    Outer Wilds

    Victor Rodriguez a dit (15 Juin 2019 à 00:39)

    Outer Wilds est pour l'instant le meilleur jeu de 2019 selon moi ainsi que l'un (voir le) meilleur jeu d'aventure que j'ai jamais fais. Mon avis en une image ici : pcstriangle.com/test-outer-wilds/

  • Octopath Traveler

    Octopath Traveler

    Franz26 a dit (04 Juin 2019 à 07:50)

    L’annonce d’Octopath Traveler n’est pas passée inaperçue auprès des amateurs du genre et s’apparente à un véritable retour aux sources, tant en terme de gameplay que de réalisation, arborant une esthétique old school digne des plus belles heures du J-RPG 16 bits. De quoi attirer le chaland nostalgique que je suis. Voyons voir si l’étincelle entrevue va suffire à alimenter le brasier d’un genre en perdition. C’poète bordel !

    Techniquement, Octopath Traveler surfe sur l’engouement du pixel art et le fait de fort belle manière ! Une 2D rétro HD couplée à de somptueux effets de perspective et de lumière qui mettent en valeur une magnifique palette de couleur, pour un résultat non seulement audacieux mais surtout très réussi. Un constat qui doit aussi beaucoup à la superbe direction artistique du titre et à son excellent character design, pérennisant un univers Heroic-Fantasy plutôt traditionnel mais plein de charme.

    Cependant, Octopath Traveler ne se démarque pas uniquement par l’intermédiaire de sa réalisation atypique et nous propose une progression peu commune avec 8 histoires indépendantes qui coexistent simultanément. Ces petits scénarios vont s’entremêler et donner naissance à des intrigues variées et parfaitement narrées, plus « terre-à-terre » qu’à l’accoutumé et loin du sempiternel enjeu de préservation du monde. Bien que l’ultime boss optionnel (une infâme chiure totalement cheatée au passage) contredit un peu mes propos… Libre à vous d’arpenter la carte d’Orsterra comme vous l’entendez, même si la difficulté incitera implicitement à finir le premier chapitre de chaque protagoniste avant de se lancer dans les seconds actes, et ainsi de suite. Une liberté relativement importante qui apporte un sentiment d’exploration agréable, d’autant que le jeu regorge de secrets et quêtes annexes. Prévoyez en effet près de 100 heures au compteur avant de dénouer l’intégralité des mystères d’Octopath Traveler ! L’ensemble souffre néanmoins d’une certaine redondance dans son déroulement, et chaque scénario se construit de façon similaire autour de l’éternelle trinité : ville/donjon/boss. Un défaut propre au genre, mais d’autant plus visible ici vu le morcellement en petites trames et chapitres.

    Niveau gameplay, nous voici devant un RPG à l’ancienne proposant des combats régis par une jauge ATB et un système de classes aux compétences actives et passives. Chaque tour nos héros gagnent des points d’action qui, cumulables jusqu’à cinq, permettent alors d’enchaîner un ennemi ou de charger les attaques spéciales pour plus d’efficacité. Car la réussite des combats dépendra essentiellement de votre habileté à briser la garde de l’adversaire, afin de le laisser étourdi et sans défense durant un petit laps de temps. La stratégie basique consistera donc à identifier au plus tôt les faiblesses adverses, puis à cumuler des points d’actions pour optimiser ses attaques et le breaker au bon moment ! Un concept simple mais très prenant, qui nécessite de planifier ses coups avec soins et qui apporte un côté stratégique aux affrontements. Non sans rappeler un certain Bravely Default. Les jobs et les compétences seront également à associer avec intelligence si vous désirez venir à bout de l’aventure sans prise de tête. En dehors des combats, chaque personnage dispose d’une action spécifique à l’utilité variable. Si voler ou questionner les PNJs du jeu, par exemple, deviendront vite vos passe-temps favoris, la plupart de ces capacités ne servent qu’à satisfaire quelques passages clés de l’histoire et à dénouer des quêtes secondaires. Complet, accessible et extrêmement bien pensé jusque dans ces moindres détails (gestion de l’inventaire et de l’équipement parfaitement lisible, système de téléportation efficace, points de sauvegarde abondants, etc…), le gameplay d’Octopath Traveler s’avère sans conteste un modèle du genre.

    Continuons avec du positif en saluant les magnifiques compositions concoctées par Yasunori Nishiki : un travail d’orfèvre tant en terme de densité que de qualité ! De quoi conforter définitivement le statut d’Octopath Traveler, qui s’impose comme un digne héritier et fier représentant du genre. Souffrant d’une progression assez répétitive et d’une mise en scène plutôt sobre, il ne lui manque pourtant pas grand-chose pour côtoyer les plus grands. On se contentera alors d’un titre exceptionnel, véritable hommage au J-RPG d’antan.

  • Les Sims 4 (The Sims 4)

    Les Sims 4 (The Sims 4)

    Arya a dit (03 Juin 2019 à 02:22)

    Plus de monde ouvert, plus de possibilité de mettre des nuances très fines dans le choix de l’espérance de vie des sims, des graphismes digne d'un mauvais dessin animé pour enfants, peu d'interactions possibles entre les sims, les voitures ont disparu, peu de meubles et de vêtements dans le jeu de base, une perte drastique d'ergonomie (exemple : mode construction de la ville carrément absent pour ma part, impossibilité de mettre de nouveau terrains vide...), perte de qualité de prise en main (de la caméra, même en mode sims 3), des absurdités comme le traiteur qui ne peut être quotidiennement au foyer sans le rappeler à chaque fois, idem pour le jardinier. Une régression majeure, jamais encore égalée dans cette franchise. De nouveau opus en nouveau opus, la qualité se perd plutôt que de s'améliorer, de menues améliorations ne parviennent pas à masquer les énormes pertes de gameplay, inutiles et absurdes, par EA. Un jeu plus que décevant, heureusement je l'ai eu gratuitement durant l'opération temporaire d'Origin. Je n’achèterai aucun ad-on puisque ce qui à déjà été fait précédemment devrait déjà être dans le jeu de base comme un gain et non comme une option. La franchise ne sert plus qu'à engranger de l'argent et perd son âme peu à peu. Même l'humour se perd au fil des opus. Décidément, EA ne cesse pas d’innover pour décevoir les joueurs.

  • Voir plus de commentaires

Derniers jeux vidéo ajoutés

Rally Championship 2000

Rally Championship 2000

Année de sortie : 1999
Ajouté par z0rr0 le 2019-06-15 15:53:45

Rally Trophy

Rally Trophy

Année de sortie : 2001
Ajouté par z0rr0 le 2019-06-15 15:45:51

Cadence of Hyrule - Crypt of the NecroDancer Featuring The Legend of Zelda

Cadence of Hyrule - Crypt of the NecroDancer Featuring The Legend of Zelda

Année de sortie : 2019
Ajouté par Mca le 2019-06-15 09:04:57

Outer Wilds

Outer Wilds

Année de sortie : 2019
Ajouté par Victor Rodriguez le 2019-06-15 00:37:56

Roller Champions

Roller Champions

Année de sortie : 2020
Ajouté par Pryest le 2019-06-14 23:39:20

LEGO NINJAGO, le film : le jeu vidéo

LEGO NINJAGO, le film : le jeu vidéo (The Lego Ninjago Movie Video Game)

Année de sortie : 2017
Ajouté par ioakanan le 2019-06-14 13:12:14

LEGO NINJAGO, le film : le jeu vidéo

LEGO NINJAGO, le film : le jeu vidéo (The Lego Ninjago Movie Video Game)

Année de sortie : 2017
Ajouté par ioakanan le 2019-06-14 13:11:30

Song of Memories

Song of Memories

Année de sortie : 2017
Ajouté par legmi le 2019-06-14 13:09:57

Refunct

Refunct

Année de sortie : 2019
Ajouté par Germichou le 2019-06-14 13:05:02

Sundered

Sundered

Année de sortie : 2018
Ajouté par Germichou le 2019-06-14 12:55:50

En voir + Ajouter un jeu vidéo