2015

On l'appelle Jeeg Robot

Lo chiamavano Jeeg Robot

Un film de Gabriele Mainetti
Ecrit par Nicola Guaglianone et Menotti
Avec Claudio Santamaria, Ilenia Pastorelli, Luca Marinelli...

1 h 52

Fantastique

Italie Italie

0
1
2
3
1
4
5
6
7
8
1
9
1
10
3
11
2
12
8
13
13
14
13
15
20
16
5
17
1
18
4
19
20
13,7 / 2072 votes

Détails

Date de sortie FR

3 Mai 2017

Date de sortie

25 Février 2016
Fiches IMDb - The Movie DB
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Poursuivi par la police dans les rues de Rome, Enzo plonge dans les eaux du Tibre et entre en contact avec une substance radioactive qui le contamine. Il réalise bientôt qu'il possède des pouvoirs surnaturels : une force et une capacité de régénération surhumaines qu'il décide de mettre au service de ses activités criminelles.
Du moins jusqu'à ce qu'il rencontre Alessia, une jeune fille fragile et perturbée qu'il sauve des griffes de Fabio, dit "le Gitan" un mafieux psychopathe ultra violent qui travaille avec la Camorra. Témoin des pouvoirs d'Enzo, Alessia est persuadée qu'il est l'incarnation de Jeeg Robot, héro du manga japonais présent sur Terre pour sauver le monde.Mais Enzo va être forcé d'affronter « Le Gitan » qui veut savoir d'où vient cette force surhumaine. Parviendra t-il à sauver la ville de la folie meurtrière de Fabio et être le super héros qu'Alessia voit en lui ? (Source : Allociné)

Super-Héros

145 membres ont vu ce film

105 membres veulent voir ce film

Casting

Commentaires (2)

  • avatar thotho53
    15 / 20Le 25 Avril 2017 à 14:00thotho53

    Ma critique à lire sur mon blog :http://reglisseaupaysdesmerveilles.blogspot.fr/2017/01/on-lappelle-jeeg-robot.html

    Ma critique : Cocktail carnavalesque pour Jeeg Robot
    A la simple évocation du titre, la première interrogation facétieuse qui peut émerger est la suivante : c'est quoi ce nom pourri ?
    Certains se sont fait appeler Superman, Deadpool ou encore Kick Ass. Avoir un nom débile, est-ce suffisant pour dresser le portrait concret d'un super-héros ? Ça tombe bien puisque Jeeg Robot (c'est quand même pas avec un nom pareil que le mec il va choper de la nana) ne se repose pas que sur une telle dénomination, c'est également un super-héros atypique. À la différence d’autres figures du genre, pas de slip ringard ni de costumes particuliers pour Jeeg Robot qui, pourtant, marque sa différence par son originalité. Dénomination insolite pour un film qui ne l'est pas moins !

    C’est un premier film pour Gabriele Mainetti qui nous conte l'histoire d'Enzo, voyou sans amis ni attache, qui cherche juste à réaliser des braquages pour remplir son frigo de yaourts. À la différence des héros de la société Marvel ou encore ceux de certains dessins animés, Jeeg Robot nous surprend par son originalité. À Rome, Enzo est inscrit dans un univers où le terrorisme règne et où une guerre des gangs fait rage. La surprise émane du décalage entre la rudesse des mafias, la beauté italienne des rues pavées de Rome et surtout le folklore des personnages. Pinocchio, Gros Marcel, Sperme sont autant de surnoms exubérants qui ne collent absolument pas à la peau de leurs interprètes, comme ce Minus qui est une véritable armoire. Des armoires, Jean Robot en déplace. C'est un malade, un vrai fada qui va utiliser ses pouvoirs extraordinaires comme un mec ordinaire. Il ne vole pas (à proprement dit), il n'est ni capable de se dupliquer ni de se téléporter. Un super-héros agissant comme le commun des mortels qui ne souhaite pas s'ériger comme le sauveur du monde. Jeeg Robot pourrait être le personnage le plus carnavalesque de cette histoire mais il n'en est rien ; Alessia et Fabio dit « Le Gitan » sont encore plus délirants et le mélange des trois nous propose des situations loufoques qui nous affectent et nous font rire. Comédie, action, science-fiction, cela peut faire beaucoup mais l'ironie et le second degré omniprésents permettent un excellent cocktail !

    Difficile de prédire si ce film attirera un large public en France. Assumant son propos, G.Mainetti insuffle un vent de fraîcheur au Festival Premiers Plans par son côté décalé. Certes, Jeeg Robot est un film violent. Certaines situations sont, sans doute, un peu trop clichés et trop prévisibles ; d'autres sont novatrices et font rire. La prise de tête n'est pas admise par le réalisateur. Artiste à suivre, Mainetti est doté d'une patte originale et folklorique ! Il rappellerait même un certain Tarantino pour les fans de Kill Bill.

  • avatar Janodu74
    18 / 20Le 14 Septembre 2019 à 16:42Janodu74

    Ça change des super-héros bodybuildés américains!
    La môme Alessia a la boîte à fusibles complètement cramée!

Equipe du film

Réalisateur

Producteur

Sociétés de production

Non renseigné

Chroniques de blogueurs (1)

avatar Tix15 / 20

Des films dans le même genre

Merci à ziggystar qui a créé cette fiche