Fiche complète

1983

Furyo

Merry Christmas, Mr Lawrence

Un film de Nagisa Ōshima
Ecrit par Nagisa Ōshima et Paul Mayersberg
Avec David Bowie, Tom Conti, Jack Thompson...

2 h 03

GuerreDrame

Royaume-Uni Royaume-UniNouvelle-Zélande Nouvelle-ZélandeJapon Japon

0
1
2
3
4
5
6
7
8
2
9
10
3
11
4
12
2
13
4
14
10
15
11
16
13
17
5
18
5
19
20
3
14,7 / 2062 votes

Détails

Titre(s) alternatif(s)

Senjou no Merry Christmas

Date de sortie FR

1 Juin 1983

Date de sortie BE

8 Septembre 1983

Date de sortie US

2 Septembre 1983

Date de sortie

25 Août 1983
Fiches IMDb - The Movie DB
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Java 1942 : un camp de prisonniers américains est dirigé par le capitaine Yonoi, un chef japonais à la poigne de fer. À la crainte et au mépris qu'éprouvent les prisonniers et les subalternes du capitaine à l'endroit de ce dernier, s'oppose la résistance étonnante d'un soldat anglais, Jake Celliers. Face à son attitude provocante, Yonoi devient de plus en plus sévère dans le but de faire plier le rebelle.

Adapté du roman "The Seed and The Sower" de Laurens van der Post

NoëlSeconde Guerre mondiale

191 membres ont vu ce film

76 membres veulent voir ce film

Commentaires (2)

  • avatar Charles Derval
    8 / 20Le 17 Mai 2015 à 23:37Charles Derval

    Incontestablement considéré comme le film le plus populaire du cinéaste japonais Nagisa Oshima, Furyo était disposé à s’ancrer dans la liste de référence des amateurs de cinéma. Ovationné par la génération sixties, ce drame ne représente ni plus ni moins qu’un film « quelconque » aujourd’hui, la faute peut être à cette réserve de violence qui a le don de laisser amer. Rien ne semble percuter à l’écran, le spectateur auscultant avec minutie les faits et gestes d’un David Bowie très clairement dans la retenue artistique. L’armée nippone, ridiculisée comme jamais auparavant, développe un aura emprunt au doute, sa volonté étant pourtant de se sublimer dans une période de guerre mondiale. Alternant les dialogues sortis d’un régime dictatorial choquant, les prouesses de cadrage parfois sublimes, ainsi qu’une réflexion psychologique de chaque instant, Furyo alterne entre le bon et le moins bon sans laisser au spectateur le temps de prendre ses aises.

  • avatar Oberyn
    16 / 20Le 19 Avril 2017 à 02:35Oberyn

    Surprenant point de vue, surprenante attirance, surprenant film. D'excellents acteurs évoluant sur une BO superbe. Très belle scène finale.
    "And the truth is of course that nobody is right..."

Equipe du film

Réalisateur

Compositeur

Producteur

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Achranide qui a créé cette fiche