Détails

Titre(s) alternatif(s)

Roméo et Juliette

Date de sortie FR

9 avril 1997

Date de sortie BE

5 mars 1997

Date de sortie US

1 novembre 1996

Budget

14.5 M$

Recette mondiale

46 M$
Sources
Plus d'infos

Synopsis

Aux Etats-Unis, à Verona Beach, deux richissimes familles se livrent une terrible guerre. Tybalt, neveu adoré de Lady Capulet, entouré de ses hommes de main, vêtus de noir, affronte régulièrement le clan des Montaigu, dont fait partie Roméo, peu concerné par ces histoires familiales. Il assiste d'ailleurs, masqué, à une fête donnée chez les Capulet. Là, il tombe éperdument amoureux de Juliette, la fille de la maison. Ses sentiments s'avèrent réciproques. Les deux tourtereaux font rapidement appel au frère Laurent pour les marier. Mercutio, un ami de Roméo, se prend de querelle avec Tybalt. Roméo tente de s'interposer, mais ne peut bientôt plus que pleurer la mort de Mercutio et en tirer une éclatante vengeance...

Adapté du livre Roméo et Juliette de William Shakespeare

ShakespeareAdaptation d’une œuvre littéraire

Ce film fait partie de la saga :

5440 membres ont vu ce film

650 membres veulent voir ce film

Commentaires (16)

  • avatar Nath
    18 / 20Le 11 Août 2010 à 00:09Nath

    WOUAH !! Quel chef-d'œuvre. Je suis en admiration du début à la fin de ce film...

  • avatar ManouchePXS
    16 / 20Le 31 Août 2010 à 12:20ManouchePXS

    À voir!!! De belles couleurs... Un classique rejoué très originalement et .... Des chansons de RADIOHEAD!!!!

  • avatar Prejudice
    14 / 20Le 06 Décembre 2010 à 23:05Prejudice

    Je ne suis pas du tout rentrée dans l'ambiance du film

  • avatar Ellana
    Le 30 Mai 2011 à 19:13Ellana

    ;) Ce film est rejoué avec beaucoup d'originalité je trouve ! ♥

  • avatar Cinema-Always
    20 / 20Le 30 Octobre 2012 à 19:31Cinema-Always

    Romeo + Juliette ou la meilleure adaptation de l'œuvre de Shakespeare, mélangeant langage de l'époque et décor du XXe siècle ! Claire Danes et Leonardo DiCaprio font des Roméo et Juliette très convaincant, avec des scènes so romantic. Une fin changeante de la version originale, mais encore plus tragique.

  • avatar JessEpica
    10 / 20Le 07 Novembre 2014 à 19:30JessEpica

    J'ai pas spécialement aimé le mélange du moderne au "parlé classique" de la pièce de théâtre. Bien que la fin soit respectée quasi correctement (sauf pour le flingue logique de la modernité...) je suis pas enchanté par cette interprétation...

  • avatar TiboDeNiro
    20 / 20Le 25 Avril 2015 à 01:44TiboDeNiro

    " L'amour que je te porte me pousse a excuser l'apparente violence d'un tel salut. Je ne suis pas celui que tu crois. Ainsi donc au revoir, je sais que tu me connais mal "
    Roméo.

    Dans mon top 5 des meilleurs films que j'ai vu

  • avatar Charles Derval
    3 / 20Le 25 Mai 2015 à 14:55Charles Derval

    Derrière sa narration des plus surprenantes, Romeo + Juliette ne fait que cacher une véritable escroquerie indigne de la filmographie du grand cinéaste Baz Luhrmann, cador du cinéma des années 2000. Certes, adapter l'œuvre très particulière de William Shakespeare n'est pas chose facile, mais rien ne semble insurmontable lorsque l'on s'offre un casting aussi alléchant (de Leonardo DiCaprio en passant par John Leguizamo et John Leguizamo ...) aidé d'un décor visuel qui ne laisse pas perplexe quant aux motivations amoindries de Luhrmann. On retiendra donc d'avantage la subtilité du roman, que le très médiocre résultat de son adaptation sur grand écran.

  • avatar Etheldred
    11 / 20Le 25 Novembre 2015 à 15:59Etheldred

    Je n'ai pas du tout accroché à la version moderne de cette pièce! Le mélange est vraiment bizarre; rien que les premières images sont ... surprenantes, je ne vois pas d'autres mots ! Je vais gentiment rester à la version bien classique !

  • avatar Kyosuke75011
    16 / 20Le 07 Juin 2018 à 00:02Kyosuke75011

    Une vraie réussite, cette nouvelle adaptation Roméo et Juliette. Baz Luhrmann relève le pari en modernisant le mythe, tout en étant fidèle à l'esprit de la pièce de Shakespeare. DiCaprio et Danes sont plus que convaincants dans les rôles principaux. Ce Romeo + Juliet n'a pas à rougir de la comparaison avec la version de Zeffirelli de 1968.

  • avatar keketikiwi
    20 / 20Le 14 Mars 2019 à 20:57keketikiwi

    J'ai jamais autant pleuré devant un film que celui-ci

  • avatar steevenaci
    20 / 20Le 14 Février 2021 à 22:51steevenaci

    Ça fait du bien de revoir des films ! J’avais vu celui-ci au collège ! 8 ans plus tard, mon avis a beaucoup changé. Ce film est une pépite, c’est désormais que je me rends compte. La réalisation est parfaite, mouvementée et on a vraiment du mal à changer d’univers à la fin du film. Une transcription mot pour mot de Shakespeare sous un fond de nos jours, comme quoi, cette pièce est toujours d’actualité des siècles après. Léo et Claire sont magnifiques meme si ce n’était pas l’amour fou entre eux pendant le tournage, ça ne se ressent pas. J’ai adoré les décors, costumes et la BO intemporelle.

  • avatar Apatac
    10 / 20Le 24 Juin 2021 à 10:54Apatac

    Les scènes avec Roméo et Juliette sont super par contre les autres sont beaucoup trop kitch. La pièce de théâtre est trop bien respectée ce qui fait q'il y a souvent un décalage entre les textes et les images.

  • avatar Triskell_Cht
    8 / 20Le 10 Décembre 2021 à 22:41Triskell_Cht

    Un navet... Ce n'est pas un hommage ou une réécriture d'une des plus belles œuvres de Shakespeare mais une vulgaire interprétation sans saveurs.

  • avatar Norteim
    8 / 20Le 31 Janvier 2023 à 17:26Norteim

    Si l'on devait s'attarder sur la conception de ce qu'est une "bonne" adaptation, je pense que la plupart d'entre nous s'accorderait à dire que son secret réside dans un probable mélange entre un respect, une fidélité à l'oeuvre adaptée mélangée à une originalité qui permet au spectateur de ne pas assister simplement au contenu de son livre préféré simplement sur grand écran. L'originalité suppose donc de s'adapter au concept d'horizon d'attente (au sens cinématographique), ici le milieu des années 1990, afin de toucher un public large et de le séduire.

    Romeo + Juliette parvient à concilier ces deux choses : des dialogues de la pièce de Shakespeare sont ici parfaitement introduits dans une Verona Beach moderne rongée par la violence, les gangs et la corruption. Mais est-ce une bonne adaptation pour autant ?

    Le film, sans être un échec complet, ne s'est pas hissé au rang attendu pour une adaptation qui semble, sur le papier, pouvoir combler la majorité des spectateurs : à mon sens, c'est parce Romeo + Juliette représente tous les mécanismes de ce qu'est une mauvaise adaptation.

    D'abord, le chrono-top annonce la couleur dès l'introduction de l'oeuvre avec ses caïds burlesques et clichés, ses décors et tenues "kitsh" au possible ainsi qu'avec des jeux d'acteur pour le moins surprenants. Un univers qui, au risque d'en rebuter certains, est parfaitement assumé par Baz Luhrmann et fait ici preuve d'une originalité encore jamais construite pour représenter ce qui s'impose comme la référence shakespearienne absolue.

    Ensuite, les dialogues sont entièrement fidèles à la pièce d'origine, et transpose le vocabulaire d'une fin de XVIème siècle dans la bouche de gangsters vêtus de chemises hawaïennes et portant des revolver à l'effigie de Jésus.

    En théorie, donc, notre théorème se complète et propose ce qui ne peut se présenter que comme une adaptation réussie et, par conséquent, un succès au box-office. Alors pourquoi le produit de cette équation semble s'inverser et trahir la volonté du réalisateur et des producteurs ?

    Une bonne adaptation n'existe pas. Ce que nous qualifions par ce mot et la définition que d'instinct nous semblons faire ne peut permettre une oeuvre réussie. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne sommes plus le public de la source première qui compose, ici, Romeo + Juliette : nous ne sommes pas aptes à comprendre dans la totalité le langage et les émotions désirées par Shakespeare, ou bien ce dilemme cornélien (j'ose le parallèle, rangez vos fouets) d'un Roméo en proie au désespoir face à une conception de l'amour et de la mort aujourd'hui disparue.

    Une bonne adaptation n'existe pas, mais une bonne réécriture, elle, est en revanche possible et même attendue. Il est nécessaire de s'approprier les codes textuels d'une pièce de théâtre pour les transposer dans l'époque à laquelle l'on met en scène son contenu, en tenant compte des réactions des spectateurs. Si je veux voir l'affrontement entre les Montaigu et les Capulet comme un homme ou une femme de 1597, alors j'assiste à une pièce de théâtre classique dont les costumes et décors me font vivre un moment nouveau.

    Le décalage produit entre les tirades d'un théâtre élisabéthain et un univers stéréotypé d'une banlieue américaine en proie à la criminalité est certes intéressant, mais nous tiraille sans cesse entre ces deux sphères de visionnage : devons-nous être dans un théâtre baroque ou dans une salle de cinéma ? Il est impossible de nous identifier aux personnages puisqu'au moment même où le jeu des acteurs peut permettre une assimilation entre le spectateur et le personnage, un dialogue nous renvoie à un langage qui n'est plus d'actualité.

    De plus, le film souffre de la pièce originale qui est l'une des plus connues dans le monde : il est presque impossible pour le spectateur de ne pas connaître les enchaînements de l'histoire ou, du moins, son dénouement tragique. Son potentiel succès repose donc uniquement sur la manière dont le réalisateur s'approprie son oeuvre... Ce que Baz Lurhmann ne fait ici qu'à moitié.

    Romeo + Juliette tente le pari de réaliser une bonne adaptation, en vain. Malgré des idées intéressantes, un univers concert (que je n'ai pu m'empêcher de trouver inintéressant, mais il s'agit là de subjectivité) ainsi qu'un respect profond de la littérature shakespearienne, il ne parvient à transmettre une vision moderne, nouvelle, voire politique, de l'une des pièces les plus connues encore aujourd'hui. Il laisse simplement une vision diluée de quelques moments visuellement prenants et d'un casting exceptionnel qui ne parvient pourtant à faire rehausser le sentiment général d'assister à une énième tentative d'adaptation d'une littérature encore inaccessible sur grand écran.

  • avatar Le monstrothecaire
    15 / 20Le 07 Juin 2024 à 21:04Le monstrothecaire

    Je kiffe les textes de Shakespeare. Baz Luhrmann n'y est pour rien, en soi, mais je trouve qu'il a réussi à créer une mise en scène vraiment pas mal, pour sortir la pièce de son carcan théâtre.
    Là, il y a des grands espaces, des grandes dimensions, il y a du délire. Bon ou mauvais, mais en tout cas, il y a quelque chose.
    La première fois, j'avais vu le film sans connaître la pièce, j'avais eu l'impression d'un casting sous acide pour un résultat plutôt mitigé. Depuis, j'ai eu l'occas' de la voir jouer au théâtre, ou de m'intéresser à certains extraits, et ce film a pris une nouvelle dimension en le revisionnant.
    C'est pas parfait, mais c'est intéressant.
    Surtout, je trouve que les acteurs ont une façon de lire le texte pleine d'empathie pour rendre Shakespeare contemporain, on ne dirait pas qu'ils récitent, ils s'expriment simplement, ils rendent cette histoire vivante.
    Je rêverais de claquer des "vieux pénis !" outragés ou des "au revoir, dame du temps de jadis !" impertinents.

Equipe technique

Réalisateur

Compositeur

Chroniques de blogueurs (1)

avatar Reina20 / 20

Des films dans le même genre

Merci à baba qui a créé cette fiche