Fiche complète
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1
12
2
13
2
14
14
15
12
16
17
17
10
18
12
19
5
20
5
16,1 / 2080 votes

Détails

Date de sortie FR

22 Mai 1947

Date de sortie BE

12 Janvier 1945

Date de sortie US

23 Mars 1940

Budget

1.288 M$
Fiches IMDb - The Movie DB
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Mrs. Edythe Van Hopper, respectable veuve déjà âgée, accompagnée de sa jeune demoiselle de compagnie, est en villégiature à Monte-Carlo dans l'hôtel Côte-d'Azur, lorsque leur chemin croise celui de Maxim de Winter, riche veuf, qui n'a aucun mal à séduire la jeune fille et, dans la foulée, à l'épouser et l'emmener dans sa demeure ancestrale de Manderley, quelque part sur la côte sud-est de l'Angleterre.Les premiers contacts avec le personnel du château, régenté par la peu amène gouvernante Mrs. Danvers, sont glaciaux. Cette dernière, en effet, attachée depuis toujours au service de la précédente Mrs. de Winter, Rebecca, et lui vouant une passion sans limite, même à titre posthume, n'accepte pas l'intrusion de l'« usurpatrice ». Le souvenir de l'épouse disparue et vénérée continue de hanter le château sombre.

Adapté du livre Rebecca de Daphné Du Maurier

285 membres ont vu ce film

108 membres veulent voir ce film

Commentaires (2)

  • avatar Kyria
    Le 12 Janvier 2018 à 23:12Kyria17 / 20

    On a un travail formidable sur la crainte qui monte en crescendo. La défunte épouse n'est qu'un détail négligeable que je n'ai d'abord qu'à peine relevé, ayant pris le soin de ne pas lire le sypnosis au préalable. Un léger point, donc, qui se métamorphose peu à peu en cataclysme.
    Joan Fontaine est vraiment très juste, son personnage connaît un parcours et une évolution particulièrement intéressante. On ne connaît même pas son prénom, chose curieuse pour un personnage principal, c'est ce qui fait l'originalité ici. Le vrai protagoniste est celle qui donne son nom au titre et qu'on ne verra pas une seule fois, Rebecca.

    Son absence ou celle de flash-backs fait partie de la machination : aucun être ne pourrait nous susciter autant d'émotions combinées que celui que nous nous sommes imaginé. En choisissant un flou total, on laisse au spectateur le soin de construire un personnage qu'aucune comédienne n'aurait su incarner.
    Donner au film le nom de cette femme inconnue résume de manière effrayante l'entiereté de l'intrigue, celle d'une jeune femme discrète écrasée sous une présence invisible.
    Puis un twist, lorsque le mari adoré de son épouse [spoiler] lui annonce qu'il haïssait cette femme, on nous retourne l'esprit encore une fois. [/spoiler]

    La musique pourrait être passée sans dialogues tant elle est expressive : les violons sont d'abord joyeux et installent la confiance. Alors quand arrive la gravité, elle glace le sang. Incarnée par Mme.Danvers qui est l'un des personnages les plus vicieusement terrifiants du cinéma, l'angoisse est lente mais sûre.
    L'un des nombreux moments de qualité : Maxim parle de Rebecca à sa femme et la caméra suit ses dires en filmant les endroits énoncés où la défunte se déplaçait à un moment précis, endroits cadrés de la même manière que l'aurait été une actrice.
    Une très bonne surprise, un excellent film !

    "He doesn't need you, he has his memories".

  • avatar Kiparte
    Le 16 Août 2018 à 10:40Kiparte17 / 20

    Magnifique thriller qui tient en haleine du début à la fin. La première partie est juste parfaite, mais à partir du petit twist aux deux tiers du film, on rejoint un type d'intrigue beaucoup plus classique même si le tout reste très bien mené. Un excellent film, qui malgré ses quasi 80 ans n'a pas pris une ride !

Equipe du film

Réalisateur

Compositeur

Producteur

Sociétés de production

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à baba qui a créé cette fiche