0
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
10
2
11
11
12
8
13
14
14
30
15
22
16
17
17
6
18
6
19
20
1
14,2 / 20118 votes

Détails

Date de sortie FR

1 Novembre 2017

Synopsis

Menacé de perdre son entreprise, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte. (Source : Allociné)

204 membres ont vu ce film

113 membres veulent voir ce film

Casting

Commentaires (3)

  • avatar UtD
    Le 02 Novembre 2017 à 23:40UtD

    Po po po... Je vais chuter cette moyenne à moi tout seul.
    à défaut de pouvoir faire l'avant première de Mazinger Z, je suis allé voir ce truc. Pour celles et ceux qui comme moi ont de suite lu au travers de la B.A. et qui en gros ont bien vu le navet à des km, je vous assure qu'il n'en vaut vraiment pas la peine.

    Par quoi commencer ? Déjà c'est du Marchal tout craché donc y a pas tromperie sur la marchandise. Ce qui signifie qu'on a droit à des dialogues dignes d'un roman photo.
    Les acteurs... Mon Dieu, arrêtez de nous vendre ce pauvre Magimel comme le nouveau chépakoi ou un mix de vieux boulingueurs. Il est pathétique, de part ses problèmes probablement, et ces fleurs lancées à tout va à part faire une promo ne sauvera pas sa carrière, j'en ai bien peur.
    Depardieu fait du Depardieu, Smet et son perso ne servent à rien mais par contre les petits rôles de Gringe, son frère et Youn sont pour moi l'agréable surprise. Ils sauvent à eux trois le peu de truc qu'il y a à sauver. Youn y croit on le sent mais le scénar ne l'aide pas du tout y compris pour Gringe. Ils en veulent et ça se sent.

    à défaut (encore) de réunir les Casseurs Floteurs à l'écran on nous colle un titre récurent de Orelsan en guise d'ouverture et de fermeture de navet mais le problème c'est que ça ne colle pas du tout. On sent que la réal cherche parfois des angles de drama socio-policier mais entremêlé à du Ocean 11 ou un truc du genre ça passe pas.

    Qu'en est-il de l'écriture des perso ? Ben c'est plat. Je parlais de Smet tanto, ben elle sert à rien si ce n'est nous rappeler la "Shoah". Je reviendrai dessus plus tard.
    On nous présente un patron d'entreprise (Magimel) en faillite qui ne pompe que dalle au trafic d'argent, qui demande donc conseil à un proche mais qui plus tard se révèle fin stratège pour échapper aux soupçons de trafic de leurs entreprises. Et à propos de ces entreprises offshore, on m'explique pourquoi ces gueux n'ont pour seule inspiration des vieux films clichés (ou référence pour Marchal apparemment) en guise de nom ? Montana machin (Scarface) etc. Mettez une flèche rouge qui pointe vos bureaux tant que vous y êtes.

    J'entendais deux ou trois fois les gens rire à la suite de quelques échanges mais ça ne fonctionnait pas du tout sur moi. C'était d'un niveau... Par contre un scène a réussi à me mettre malaise. Est-ce un bien ou pas j'en sais trop rien car ça faisait tâche avec le reste. On sentait vraiment le malaise qui s'imposait mais sans trop savoir pourquoi ou le but au final.

    Revenons à nos moutons ou à notre Shoah. Je sais pas comment prendre Marchal avec ce film. Le mec semble connaître le milieu alors bon, soit il nous prend pour des guignols dans ce cas ce film est super raciste, soit il dépeint une réalité qui l'est encore plus.
    En gros, les juifs ont le pouvoir et l'argent, les rebeus sont les salles gueules qui font des coups de putes, qui rigolent pas, les chinois uniquement là pour le pognon/business. Alors soit, admettons mais ça reste d'un cliché absolut.

    Bwef, je m'en suis battu les couilles autant que de la scène d'ouverture qui nous amène direct sur la scène de fin. C'est d'un cliché ça aussi. Aucun intérêt, aucun sens. Allez voir un autre film.

    Dernier gros problème, la bande son m'a semblé absolument out of sync tout du long mais d'un niveau. Par contre si ça vient du fait que toutes les scènes ont dû être redoublées en post prod car les acteurs n'arrivaient pas à articuler lors du tournage ça craint car tout semblait raccommodé et l'immersion en souffrait de fait. Et le pompom que j'allais oublier, en dernière scène on a droit à trois phrases nous rappelant ce que le trafic de ces taxes à coûté à l'Europe et à la France. Mais qu'est-ce qu'on s'en bat lek !

  • avatar jeulie88
    Le 12 Novembre 2017 à 11:28jeulie8811 / 20

    un peu decue egalement je m'attendais a un film francais un peu polar mafia bien noir et je l'ai trouvé bien pale. dommage.

  • avatar z0rr0
    Le 22 Mars 2018 à 22:37z0rr015 / 20

    Les non-fumeurs vont pas aimer :)

Equipe du film

Réalisateur

Compositeur

Producteur

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Tix qui a créé cette fiche