Fiche complète
0
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
1
10
2
11
6
12
4
13
20
14
56
15
84
16
80
17
70
18
43
19
15
20
13
15,8 / 20395 votes

Détails

Date de sortie FR

1 Mars 2017

Synopsis

Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

(Source : Allociné)

Adapté du livre Patients de Grand Corps Malade

1103 membres ont vu ce film

542 membres veulent voir ce film

Commentaires (3)

  • avatar thotho53
    Le 27 Février 2017 à 15:42thotho5315 / 20

    Ma critique à lire sur mon blog :

    reglisseaupaysdesmerveilles.blogspot.com/2017/02/grand-corps-malade-est-droit-dans-ses.html

    Vu au Festival Premiers Plans d'Angers

    Patients est le premier film de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir adapté du roman autobiographique du slameur français. C'est sans doute l'événement de ce mois de Mars.

    Les gens apprécient le fait de donner une étiquette ou de comparer une oeuvre en fonction d'une autre. Cela semble les rassurer. Il est certain que des journalistes, des spectateurs et bien d'autres encore compareront ce film avec Intouchables d'Eric Toledano qui met en scène Omar Sy et François Cluzet. Trop souvent des raccourcis sont fait. Grand Corps Malade et Mehdi Idir nous proposent un film atypique qui a sa propre singularité.

    Le film met en image l'histoire personnelle du réalisateur qui a eu un accident en 1997. Handicap et humour font bon ménage dans ce centre de rééducation où l'on suit petit à petit le retour à la vie de Ben interprété avec justesse par Pablo Pauly. Les acteurs, leur personnalité et surtout, leur humour ravageur sont les atouts indéniables de ce film. Car oui, vous allez vous moquer, vous allez vous marrer, vous allez rire avec la bouche grande ouverte. La question est de savoir si nous sommes capable de comprendre l'enjeu du handicap, les difficultés qu'ils éprouvent au quotidien. Grand Corps Malade clopine lorsqu'il s'agit d'aller au fond des émotions de ces personnages. L'unique remarque que l'on peut faire sur ce film est que les émotions ne sont pas abordées avec assez de profondeur.


    Grand Corps Malade est doté d'un grand cœur qui lui n'est pas malade. Son film est généreux, plein d'humour. On apprendra pas à un slameur à faire des dialogues rythmés ni des réponses salvatrices. Les nouveaux amis de Ben sont géniaux : Jean-Marie est insupportable à souhait, Christiane est sujet à toutes les moqueries et plus d'une personne envierait Ben d'avoir une bande de potes aussi soudée et attachante. En suivant Ben dans son long chemin de rééducation physique et mentale, le réalisateur souhaite faire bouger les barrières mentales et sociales sans être pour autant moralisateur. Grand Corps Malade, lors de l'avant-première du Festival Premiers Plans d'Angers appuyait le fait que "derrière un type en fauteuil, il y a d'abord un être humain". Ce genre de film ne peut que vous éclairer et vous inciter à aller vers et partager avec des personnes en situation de handicap. N'oubliez pas, au même titre que vous et moi, ces personnes sont humaines.

  • avatar hemiretine
    Le 11 Septembre 2017 à 03:50hemiretine17 / 20

    Vraiment super film ! Top ! Rien à rajouter.

  • avatar Samhain
    Le 21 Juin 2018 à 22:26Samhain17 / 20

    Une excellente surprise ! J'avais envie de le découvrir simplement pour voir d'autres personnes à l'écran, et parce que c'est toujours agréable de se sentir un peu représenté.e (même si je ne suis pas du tout dans le même cas) et je me suis retrouvée devant un très bon film.

    J'ai surtout beaucoup aimé la manière de retranscrire la délicate recherche d'équilibre entre accepter la réalité pour vivre et avoir des espoirs pour avancer. Et, bien sûr, le fait que rien ne soit édulcoré sans pour autant donner le sentiment de désespoir, de finalité. Le fait que la réalisation soit intéressante ajoute à la qualité du film et à sa volonté d'amener le spectateur dans le corps de ces patients. C'est un aspect qui m'a surprise, je l'avoue. Aucun des deux réalisateurs n'est du métier, pourtant ils signent un film de qualité sous tous ses aspects. Et prouvent que la représentation, la vraie, c'est super important :)

Merci à merms qui a créé cette fiche