Fiche complète
0
1
1
2
3
4
5
6
7
1
8
1
9
1
10
2
11
3
12
2
13
11
14
22
15
43
16
36
17
53
18
36
19
26
20
21
16,4 / 20259 votes

Détails

Date de sortie FR

18 Juillet 2012

Date de sortie BE

18 Juillet 2012

Date de sortie US

28 Juin 2013

Date de sortie

18 Mai 2012

Recette mondiale

0.399 M$
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Le jour de son trentième anniversaire, Laurence, qui est très amoureux de Fred, révèle à celle-ci, après d'abstruses circonlocutions, son désir de devenir une femme.
(Source : Allociné)

LGBTQ+

753 membres ont vu ce film

702 membres veulent voir ce film

Commentaires (7)

  • avatar Phil
    15 / 20Le 21 Juillet 2012 à 01:14Phil

    Très bon film, l'histoire est magnifiquement écrite.

    Mais dieu que c'est LONG. Beaucoup beaucoup trop long.

    Esthétiquement, c'est de la bombe visuelle par contre. Et la musique est du tonnerre!

  • avatar Agaga
    Le 23 Juin 2013 à 18:21Agaga

    A voir pendant une lente après-midi d'été étouffante avec de la limonade, et apprécier mollement et entièrement l'esthétique parfaite de cette histoire, superbe.

  • avatar liline
    18 / 20Le 02 Juillet 2013 à 00:00liline

    Très beau film sur tous les plans et je n'ai pas vu le temps passer ! Puis Suzanne Clément est juste magnifique :)

  • avatar Moca
    20 / 20Le 29 Juin 2015 à 14:06Moca

    J'ai adoré ce film, vraiment génial! :)

  • avatar Nostalgic
    19 / 20Le 01 Juillet 2015 à 03:13Nostalgic

    J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce film ! Tout comme j'en avais eu un pour Mommy. Un film plein de réalisme mais aussi d'onirisme. Visuellement magnifique, certains plans m'ont un peu fait penser à du Kubrick. Et j'ai été subjugué par les deux acteurs, Suzanne Clément qui rayonne à l'écran, et l'acteur qui joue Laurence très touchant. L'histoire en elle-même est tout simplement superbe.
    Le seul point négatif que je vois c'est la durée, comme beaucoup je l'ai quand même trouvé un peu trop long..

  • avatar Kyosuke75011
    15 / 20Le 12 Mars 2019 à 00:25Kyosuke75011

    De film en film Dolan construit son cinéma, celui qui aime avant tout les acteurs. Encore un bel exemple avec ce Laurence anyways, tout entier construit autour de ces deux vies qui s'entrechoquent sans jamais réussir à se lier complètement... ni à rompre totalement, comme si elles tournaient sur des orbites qui se croisent périodiquement. J'ai eu un peu de mal à accrocher au début, mais la transformation physique et mentale de Melvin Poupaud est impressionnante. Et que dire de Suzanne Clément, rayonnante et magnifique. Mention également pour Nathalie Baye, très intéressante dans le rôle de la mère (la scène du café est très forte). La multiplication des références littéraires et musicales est à l'image de l'éclectisme de Xavier Dolan.

  • avatar Aurégane Lemière
    20 / 20Le 20 Mai 2022 à 13:12Aurégane Lemière

    Devenir gris.
    Laurence Anyways raconte la nuance, "devenir gris" comme dans la chanson "Fade to grey" de Visage. Les choses ne sont pas noires ou blanches mais entre les deux : grises.

    Laurence est dans un tourbillon identitaire, il est perdu, il se cherche, il expérimente. La seule chose qui semble fixe et stable dans sa vie c'est l'amour, celui qui le lie à Fred et celui qui le lie à sa mère. L'amour a-t-il des limites, des conditions ?
    "- Tu m'aimeras toujours ? - Tu te transformes en femme ou tu te transformes en con ?" (Laurence et sa mère).
    L'amour de sa mère est inconditionnelle, autant que celui de Fred. Ils vont chercher à surmonter toutes les épreuves ensemble. Ils s'aiment. C'est la passion ni plus ni moins. Ils sont sans cesse repoussés l'un vers l'autre même lorsqu'ils se séparent.
    [ [ATTENTION SPOILER] A tel point qu'à la fin du film, il arrêter de se travestir. Il est alors disposé à recommencer sur de nouvelles bases sa relation avec Fred. La scène finale illustre divinement et subtilement cette conclusion/ouverture sur l'avenir. Ils revivent la scène de leur rencontre. C'est un nouveau départ, maintenant qu'ils sont tous les deux en accord avec eux-mêmes. Rarement vu une fin aussi belle.
    Laurence, tout au long du film, a l'occasion de prendre confiance en lui, de faire les expériences qu'il voulait, aller au bout de choses qui le tracassaient depuis son enfance. Il choisi finalement de vivre son amour pour Fred. C'est ça qui compte. Elle n'arrive pas à le suivre. Et lui ne veut pas la perdre. Peu importe son apparence physique, il reste la même personne. Il est Laurence dans tous les cas, Laurence anyways. S'il se sent femme, il n'a finalement pas besoin de se travestir pour se sentir bien. Ce n'est pas une paire de boucles d'oreilles qui va changer son identité. ]

    Le marginal.
    Cette notion est présente en sous-texte tout au long du film. Le regard, le jugement, l'apparence, ce que l'on montre ou non, le positionnement face à la norme, assumé ou non, sont des interrogations centrales des protagonistes.
    "Je recherche une personne qui comprenne ma langue, qui la parle même. Une personne qui, sans être un paria, ne s'interroge pas simplement sur les droits et l'utilité des marginaux, mais sur les droits et l'utilité de ceux qui se targuent d'être normaux." L'idée maîtresse est d'être soi-même.

    Cette histoire géniale est en plus mise en scène à la perfection. La performance des comédiens/comédiennes est époustouflante, les musiques sont particulièrement bien choisies, la photographie est magnifique. Un vrai bijou.

    Ce film est purement et simplement le chef d'œuvre de Xavier Dolan.

Equipe du film

Réalisateur

Scénariste

Compositeur

Sociétés de production

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Lau1307 qui a créé cette fiche