2015

Barbie en Super Princesse

Barbie in Princess Power

Un film de Ezekiel Norton
Ecrit par Marsha Griffin
Avec Kelly Sheridan, Britt Irvin, Noémie Orphelin...

1 h 13

Animation

États-Unis États-Unis

0
1
2
1
3
4
5
2
6
2
7
2
8
1
9
5
10
2
11
1
12
6
13
2
14
1
15
1
16
1
17
18
19
20
9,8 / 2027 votes

Détails

Date de sortie FR

24 Mars 2015 (Direct To Video)

Date de sortie BE

7 Mars 2015

Date de sortie US

3 Mars 2015 (Direct To Video)
Fiches IMDb
Chercher des trailers sur Youtube

Synopsis

Kara est une jeune princesse désireuse de se rendre utile et friande des nouvelles technologies inventées par ses deux meilleures amies, les jumelles Madison et Makalya. Elle vit avec ses parents surprotecteurs, ses deux petites sœurs et sa cousine, Corinne, avec laquelle elle ne s'entend pas. Au château vit aussi le Baron Von Ravendale, conseiller du roi, qui voudrait reprendre le trône que ses ancêtres ont perdu il y a fort longtemps. Pour ce faire, il prépare une potion censée lui donner des super pouvoirs, qui finit malencontreusement dans l'égout et atterrit sur une chenille qui devient alors un papillon très spécial.

Un jour, la princesse Kara empêche sa cousine d'écraser le papillon magique qui, pour la remercier, l'embrasse sur la joue. Kara se sent alors transformée et ne tarde pas à découvrir qu'elle est devenue une super princesse. Avec l'aide précieuse de ses amies, elle devient une héroïne de nom de Super Paillette. Mais Corinne, jalouse de sa cousine, découvre la vérité et compte bien lui voler la vedette en devenant Super Etoile.

Pendant que les deux jeunes filles rivalisent en actes héroïques, le Baron prépare une nouvelle potion pour tenter de les surpasser et de s'emparer du royaume.

95 membres ont vu ce film

23 membres veulent voir ce film

Commentaires (1)

  • avatar Cliffhunter
    Le 07 Juillet 2017 à 08:02Cliffhunter2 / 20

    Oui, ma note est sévère. Peut-être semblera-a-t-elle injuste à certains. Mais j'ai voulu juger objectivement ce film, indépendamment du fait que ce soit un dessin animé de Barbie à but clairement marketing. D'ailleurs, c'est avec un barème identique que j'ai attribué des 14 voire 16 à certains films de la licence. Preuve qu'ils sont tout à fait capables de produire des dessins animés divertissants quand ils daignent se sortir les doigts du... Bref.

    Avant tout, le scénario de Barbie super princesse laisse grandement à désirer. Dommage, parce qu'une Barbie super héroïne était pour le coup une petite nouveauté chez la licence. L'idée de montrer une protagoniste tiraillée entre son rôle de princesse (l'étiquette, des parents soucieux, le soucis de gouverner) et son désir de sauver le monde ne me rebute pas a priori et j'irai jusqu'à dire que je la trouvais intéressante et moyennement originale. Ça aurait vraiment pu être bien ficelé, avec une pointe d'aspiration Marvel. Certains auront d'ailleurs reconnu une petite référence à Spiderman. Référence qui pourtant ne va pas assez loin. Autant on peut accepter que Spidy hérite de super pouvoirs suite à la morsure d'une araignée, autant Barbie qui développe des facultés saugrenues suite au BISOU d'un papillon... Non. C'est juste tiré par les cheveux. Ça aurait pu être drôle en terme de parodie. Le problème c'est que justement rien ne vient relever un quelconque aspect parodique même très minime dans ce film.
    La rivalité entre Kara et Corinne prend trop de place, de même que les pseudos gags qui introduisent les catastrophes résolues par Super Paillette ou les difficultés du méchant. Que de temps perdu ! Temps durant lequel l'intrigue patauge, part dans tous les sens, alors que ça aurait été tellement simple et efficace d'écrire une véritable origin story un peu linéaire et très percutante. À titre de comparatif, dans la catégorie princesse/super héroïne, Wonder Woman, c'est quand même une autre paire de manches ! Ils nous auraient pondu une histoire classique sur une princesse naïve qui se voit dotée de pouvoirs surhumains et fait soudainement face à un monde plus cruel qu'elle ne l'imaginait (relativement cruel, bien sûr, ça reste Barbie. Un méchant oppressif basique obsédé par le pouvoir aurait suffi comme antagoniste), le film aurait été beaucoup plus intéressant.

    Malheureusement, l'abîme scénaristique de ce dessin animé n'est pas compensé par le reste. Les graphismes sont douteux, nettement moins bons que certains films Barbie antérieurs (j'ai visionné La Porte Secrète quelque jour plus tôt et du point de vue visuel c'était quand même un peu mieux...). Mais outre les graphismes qui ont longtemps été assez bas de gamme chez Barbie de toute manière, les idées de l'univers en soi sont mauvaises. Les jumelles ne se différencient que par la couleur de leurs cheveux, les vêtements de la cour manquent de modernité et font carrément tache dans le contexte du film, la grenouille Bruce donne trop dans le cartoonesque comparé au reste et SURTOUT il faut franchement arrêter de croire qu'un masque sur les yeux et une mèche de couleur suffisent à garantir l'anonymat ! Le fait que personne ne reconnaissent Super Paillette et Super Étoile et qu'elles ne se reconnaissent pas entre elles fait carrément passer toute la population de cette ville pour des demeurés profond... S'il vous plaît, même Clark Kent à compris que le masque ça ne suffisait plus !
    Les personnages manquent cruellement de personnalités. Le méchant n'a aucune motivation crédibles. Les parents de Kara sont des stéréotypes inconstants. La pseudo morale est bateau et on se demande si les producteurs s'imaginent vraiment que les fillettes qui jouent à Barbie sont suffisamment stupides pour qu'un tel calvaire d'1h10 soit nécessaire à leur faire comprendre que "prendre la grosse tête c'est pas bien"

    Ma note demeure sévère, mais les qualités du film sont si difficiles à trouver que 1/10 apparaît déjà presque comme une note honorable le concernant.

Equipe du film

Réalisateur

Scénariste

Compositeur

Sociétés de production

Non renseigné

Chroniques de blogueurs (0)

Des films dans le même genre

Merci à Book Addict qui a créé cette fiche