Fiche complète

1999

Austin Powers : L'espion qui m'a tirée

Austin Powers: The Spy Who Shagged Me

Un film de Jay Roach
Ecrit par Mike Myers et Michael McCullers
Avec Mike Myers, Heather Graham, Verne Troyer...

1 h 35

ComédieAction

Etats-Unis Etats-Unis

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
0
1
1
2
3
1
4
5
1
6
3
7
2
8
4
9
2
10
15
11
17
12
22
13
23
14
22
15
12
16
16
17
2
18
1
19
3
20
2
12,6 / 20149 votes

Détails

Titre(s) alternatif(s)

Austin Powers: Agent secret 00Sexe (Canada)

Date de sortie FR

27 Octobre 1999

Date de sortie BE

3 Novembre 1999

Date de sortie US

11 Juin 1999

Budget

33 M$

Film en 3D

Non

Synopsis

Le combat entre Austin Powers et le Docteur Denfer continue plus que jamais. Cette fois-ci le Docteur Denfer décide de voyager dans le temps en se servant d'une machine spéciale.
Il se rend alors en 1969 pour dérober le mojo (pouvoir de séduction sexuelle) d'Austin Powers ; s'en étant rendu compte, celui-ci remonte également le temps en 1969 pour récupérer cet élément qui lui est précieux. (Source: Wikipédia)

Voyage temporel

Ce film fait partie de la saga

1604 membres ont vu ce film

74 membres veulent voir ce film

Commentaires (1)

  • avatar Charles Derval
    Le 17 Mai 2015 à 23:28Charles Derval8 / 20

    Jay Roach, réalisateur chevronné aussi original que discret, n’est pas quelqu’un que l’on peut prendre aussi facilement à la légère. Au cours de ces vingt-quatre années de carrière, il a su diversifier ses comédies mais reste principalement connu pour avoir été l’auteur de Mon beau-père et moi, mais également la trilogie Austin Powers, parfois contesté. Si le premier volet était d’une classe internationale, le second est nettement moins emballant et n’arrive jamais à la cheville de son prédécesseur. Mike Myers y est plus prévisible, et quelques blagues sont très redondantes. Heather Graham, touche féminine de cette comédie gentillette, fait parfaitement oublier aux spectateurs les traits prononcés d’Elizabeth Hurley. A croire que Jay Roach n’a pas réussi à donner une certaine fraicheur à sa trilogie.

Merci à Phil qui a créé cette fiche